URWERK

« Notre but n’est pas de proposer encore une énième version d’une complication connue » explique Felix Baumgartner, maître-horloger et cofondateur d’URWERK. « Nos montres sont uniques car chaque modèle a nécessité un effort de conception original. Ce qui fait de chacune de nos créations un objet rare et précieux. » Même déclaration de foi pour Martin Frei, chef designer et autre cofondateur d’URWERK, qui conçoit la signature esthétique de chacun des modèles : « Je viens d’un monde où la liberté de création est totale. Je ne suis pas du sérail horloger, aussi tout mon bagage culturel me tient lieu de source d’inspiration ».

Créée en 1997, URWERK fête aujourd’hui ses 20 ans et fait figure de pionnier dans le paysage de l’horlogerie indépendante. Avec une production de 150 pièces par an, URWERK se veut une maison d’artisans où savoir-faire traditionnel et esthétique d’avant-garde coexistent dans le meilleur des mondes. URWERK conçoit des montres complexes, contemporaines, à nulles autres pareilles qui répondent aux critères les plus exigeants de la Haute Horlogerie : recherche et création indépendantes ; matériaux de pointe ; finition main.

Le nom d’URWERK ancre ses racines en 6000 avant J.C. dans la ville de Ur en Mésopotamie. Les Sumériens, observant l’ombre portée du soleil sur leurs monuments, sont à l’origine de la définition de l’unité de temps telle que nous la connaissons encore aujourd’hui. Coïncidence ou signe des temps, le mot « Ur » signifie également le début, les origines en langue allemande. La dernière syllabe de la signature URWERK est aussi un emprunt à la langue de Goethe, le verbe « werk » ayant la signification de réaliser, travailler, innover. Un hommage au travail constant des maîtres horlogers qui se sont succédés jusqu’à nos jours, façonnant ce que nous appelons aujourd’hui la Haute Horlogerie.

Quelques pièces à
découvrir

UR-105 CT « Kryptonite »

  • Description
  • Fiche Technique

Sur la dernière création URWERK, le caractère luminescent est au centre de la création d’où son surnom « Kryptonite ». En plus de son attrait magnétique, la UR-105 CT « Kryptonite » est un bel objet, plein, qui tient dans le creux de la main. Il faut actionner la languette coulissante de la UR-105 CT pour découvrir le mécanisme de cette montre. Il s’agit ici d’une heure satellite construite sur la base d’un nouveau carrousel squeletté. Une indication de la réserve de marche et une seconde digitale viennent compléter les informations présentes sur le cadran. La seconde digitale est particulièrement remarquable. La pièce a été usinée grâce au procédé de photolithographie. Son poids est ainsi inférieur à 0.10 grammes.

Côté verso, deux turbines contrôlent le système de remontage de la pièce. Leur ajustement se fait à l’aide d’un levier. En position « FULL », le moindre mouvement est exploité pour le réarmement du ressort du barillet. Sur mode « STOP », le système de remontage est désactivé, la UR-105 se recharge alors manuellement par le biais de sa couronne.

  • Référence
  • UR-105 CT "Kryptonite"
  • Édition limitée
  • 50 exemplaires
  • Matière boîtier
  • acier et titane
  • Diamètre boîtier
  • 39,5 x 53
  • Épaisseur boîtier
  • 17,8
  • Fond boîtier
  • Saphir
  • Étanchéité
  • 30 mètres
  • Mouvement
  • Remontage automatique régulé par turbines
  • Remontage
  • automatique
  • Réserve de marche
  • 48 heures
  • Fréquence
  • 4Hz
  • Couleur cadran
  • noir
  • Matière cadran
  • ARCAAP
  • Décoration cadran
  • perlage, sablage, satinage. Têtes de vis anglées. Index des heures et minutes peints à la main au SuperLuminova
  • Fonctions
  • Heure
    Minute
    Seconde
    Réserve de marche
  • Matière bracelet
  • Cuir alligator
  • Type fermoir
  • boucle ardillon
  • Matière fermoir
  • titane

EMC « X-Ray »

  • Description
  • Fiche Technique

L’EMC TimeHunter est un concept unique et subversif comme les aime URWERK. Voici les seules montres mécaniques de précision dotées d’un module d’évaluation interne … électronique. Sur simple action d’un bouton-poussoir, le possesseur d’une EMC TimeHunter est renseigné sur l’exactitude de marche et l’amplitude de sa montre. Mieux encore, il peut la régler pour atteindre les meilleures performances chronométriques. « Nous avons mis au point l’un des systèmes les plus fiables de régulation d’une montre 100% mécanique » explique Felix Baumgartner, maître-horloger et co-fondateur de la maison horlogère URWERK. « Nous avons ajouté de l’intelligence à une pure mécanique.

Et cette intelligence prend naissance dans l’interactivité, ce dialogue qui relie le propriétaire d’une EMC TimeHunter à sa montre ». Il ajoute « Pour l’EMC TimeHunter, nous avons conçu et développé en interne notre mouvement axé sur la performance chronométrique avec un balancier atypique, et un double barillet pour une stabilité optimale. Puis nous avons « greffé » sur cette pure mécanique, un contrôle électronique qui renseigne son propriétaire sur les performances de sa montre. Fort de ces informations, ce dernier peut désormais piloter son EMC, ajuster son réglage pour une précision à la seconde près. »

  • Référence
  • EMC "X-Ray"
  • Édition limitée
  • 15
  • Matière boîtier
  • titane
  • Diamètre boîtier
  • 43x51mm
  • Épaisseur boîtier
  • 15.8mm
  • Fond boîtier
  • Saphir
  • Étanchéité
  • 30 mètres
  • Mouvement
  • mouvement à double barrillet montés en série
  • Remontage
  • Manuel
  • Réserve de marche
  • 80 heures
  • Fréquence
  • 28'800 a/h /4Hz
  • Couleur cadran
  • noir
  • Matière cadran
  • ARCAAP
  • Décoration cadran
  • squelettage de la platine, Côte de Genève, colimaçonnage, micro-sablage. Anglages des têtes de vis.
  • Fonctions
  • Heures, minutes, secondes, indicateur de performance, amplitude, réserve de marche, vis de règlage du mouvement
  • Matière bracelet
  • cuir alligator
  • Type fermoir
  • boucle ardillon
  • Matière fermoir
  • titane

UR-111C

  • Description
  • Fiche Technique

Ne vous attendez pas à « du conventionnel » en prenant la UR-111C en main. Elle affiche des caractéristiques fortes : double affichage des minutes – linéaire et trainante ; heures digitales sautantes ; secondes squelettées avec transmetteur optique. De plus, avec la UR-111C, vous ferez pour la première fois l’expérience d’une couronne nouvelle génération. Le système de remontage, un cylindre intégré dans la partie supérieure du boîtier, tient lieu de couronne de remontage.

Faire rouler ce long cylindre cannelé pour remonter sa montre est une sensation nouvelle. L’indication numérique des secondes de l’UR-111C est également une première mondiale. Les unités des secondes – squelettées pour plus de légèreté – sont reparties équitablement sur deux roues. Ces deux index vont s’imbriquer l’un dans l’autre afin d’illustrer une avancée du temps très graphique. La dernière touche portée à la UR-111C réside dans son boîtier. Pour emboîter un tel mécanisme dans un tel boitier dont le corps central est fait d’un seul tenant, il a fallu ruser. L’emboitage se fait donc sur la tranche.

  • Référence
  • UR-111C Iron
  • Édition limitée
  • 25
  • Matière boîtier
  • acier
  • Diamètre boîtier
  • 42 x 46 mm
  • Épaisseur boîtier
  • 15mm
  • Étanchéité
  • 3atm
  • Remontage
  • automatique
  • Réserve de marche
  • 48 heures
  • Fréquence
  • 4Hz
  • Couleur cadran
  • noir
  • Matière cadran
  • aluminium
  • Fonctions
  • Heures sautantes, minutes linéaires rétrogrades; minutes digitales; secondes digitales
  • Matière bracelet
  • bracelet cuir aligator
  • Type fermoir
  • boucle ardillon
  • Matière fermoir
  • titane

Actualités de URWERK

Voir toutes les actualités

Newsletter

S'abonner à notre newsletter