MB&F + L’EPEE 1839

medusa

Medusa fait l’objet de trois éditions limitées à 50 exemplaires. Les différentes couleurs — bleue, verte ou rose — ont été choisies pour refléter les teintes naturelles d’une méduse.

Une expression captivante du temps

Pour sa dixième collaboration avec L’Epée 1839, le premier fabricant d’horloges en Suisse, MB&F fait un plongeon dans les mers chaudes, là où les merveilleuses méduses ancestrales prolifèrent. Medusa est une pendule à double configuration : abritée sous une coque de verre de Murano soufflé à la main, elle peut être suspendue au plafond ou posée sur un bureau. Dessinée à l’image d’une des plus éloquentes et néanmoins mystérieuses créatures marines, Medusa associe une technique artisanale exceptionnelle à la précision horlogère suisse, en repoussant les limites à chaque fois.

Pièce centrale de Medusa, un grand dôme transparent en verre de Murano soufflé à la main évoque le corps en forme de cloche d’une méduse arrivée à maturité. Il laisse apparaître deux anneaux tournants – un pour les heures et l’autre pour les minutes – qui indiquent l’heure en évoluant derrière un repère fixe commun. Telle une méduse luisante dans les profondeurs, Medusa brille dans l’obscurité grâce au Super-LumiNova. Un mouvement battant à 2,5 Hz (18’000 A/h) figure le cœur palpitant de la créature mécanique, au-dessous de l’affichage de l’heure.

Totalement nouveau, le mouvement de Medusa a nécessité plus de deux ans de développement de la part de L’Epée 1839. Si les autres créations conjointes disposent de systèmes de remontage et de mise à l’heure indépendants, Medusa impose la réunion des deux car l’accès au mouvement est limité par le dôme en verre. De plus, afin d’optimiser l’impact visuel de la pendule et de valoriser sa source d’inspiration, le mouvement a été construit autour d’un axe central. Ainsi, il reproduit la symétrie radiaire du système nerveux d’une méduse.

Le défi représenté par la réalisation d’une enveloppe en verre parfaite — proposée en bleu, vert ou rose — a été tout aussi important que celui de la création du mouvement. Concernant l’édition rose en particulier, il a fallu superposer des couches de verre rouge et incolore afin d’obtenir exactement la teinte voulue.

Pour que le résultat esthétique soit idéal, il était nécessaire que le dôme et les tentacules soient façonnés dans du verre identique, avec la même apparence visuelle. Très peu de souffleurs de verre maîtrisent la technique requise dans la production à la main d’un jeu de tentacules en verre homogène pour chaque pendule. Si l’on ajoute la difficulté de créer un dôme en verre de Murano soufflé à la main d’aspect extrêmement léger et délicat qui doit, néanmoins, supporter le poids d’un mouvement d’horloge, on comprend aisément pourquoi, sur les 40 souffleurs de verre de Murano approchés par L’Epée 1839, un seul a été capable d’accomplir le travail.

Le designer indépendant Fabrice Gonet a proposé Medusa au fondateur de MB&F en 2016. Maximilian Büsser, qui a immédiatement perçu l’intérêt de son croquis et reconnu l’esprit caractéristique d’une création MB&F, raconte : « Je connais Fabrice depuis plusieurs années mais nous n’avons jamais eu la chance de travailler ensemble auparavant. Quand il a souhaité me présenter un de ses concepts, j’ai accepté, même si je ne réponds généralement pas favorablement à ce genre de proposition. J’ai acquiescé d’autant plus que j’ai vu qu’il s’agissait d’une horloge et non d’une montre. La vision était si claire que le résultat final s’avère très proche du croquis original ! »

Un nouveau mouvement

L’Epée a remis l’ouvrage sur le métier pour Medusa, en repartant de zéro pour en concevoir le mouvement. Compte tenu du poids de la coque en verre et de son exposition aux chocs, il était nécessaire de créer un mouvement qui puisse être remonté d’une main, l’autre restant disponible pour stabiliser la pendule. En outre, comme la majorité du mouvement est entourée de verre, il fallait prendre en considération l’accès limité aux mécanismes de remontage ou de réglage.

S’écartant des mouvements d’horloges précédentes, L’Epée 1839 a combiné les systèmes de remontage et de réglage dans le mouvement de Medusa. On fait tourner un élément hélicoïdal unique, facile d’accès au fond du mouvement, dans le sens antihoraire pour remonter le mouvement, dans le sens horaire pour régler l’heure. Qu’elle soit suspendue au plafond ou posée sur pied, Medusa se remonte et se règle aisément, en toute logique.

Dépourvu de renforts extérieurs, le mouvement de Medusa a été construit délibérément dans le but de rappeler le système nerveux d’une méduse, avec une colonne centrale et des éléments radiaux. Cette caractéristique n’est pas simplement esthétique : techniquement, elle permet de préserver la cohésion d’une pendule susceptible d’être suspendue au plafond.

Double configuration

Medusa peut être posée sur un bureau ou toute autre surface plane grâce à un support spécifique à pieds incurvés, conçu pour accueillir la base du mouvement tout en permettant un accès aisé au mécanisme de remontage et de réglage. Quand elle est suspendue au plafond, Medusa peut en outre arborer ses tentacules en verre de Murano soufflé à la main. Accrochées au mouvement, elles se balancent doucement au moindre mouvement de l’horloge — rappelant le flottement d’une méduse entraînée par le courant.

Un corps de verre

Trouver un souffleur de verre capable de répondre à la perfection au concept de Medusa fut l’un des plus grands défis à relever. Comme pour la plupart des créations MB&F + L’Epée, Medusa n’a pas été conçue dans les limites techniques habituelles. Au contraire, la technique a été développée pour servir le design.

Il fallait saisir la délicate lumière émise par une méduse dans un généreux dôme en verre qui puisse supporter le poids total de 2,34 kg de l’horloge. Pour calculer les dimensions et les tolérances du dôme, l’équipe de L’Epée 1839 a été confrontée à la redoutable tâche de réduire le poids de l’horloge et de concevoir un verre aussi épais que possible sans compromettre le design ou la performance chronométrique de Medusa. Comme de coutume pour des créations d’avant-garde, il n’y avait pas de précédent à une telle utilisation du matériau, aussi éloignée des pratiques conventionnelles. Après divers essais et échecs, l’équipe de L’Epée est parvenue au résultat escompté : un corps extérieur en verre d’une solidité incroyable malgré son apparente délicatesse.

Comme il était essentiel de maintenir une continuité visuelle entre le dôme et les tentacules, il n’a pas été possible de recourir à la solution conventionnelle de retirer les tentacules de tiges en verre préformées. Elles ont été produites à partir de la même masse de verre que le dôme et individuellement façonnées à la main, avec une forme et une épaisseur identiques. L’expérience et le savoir-faire requis pour réaliser cette prouesse sont considérables.

Encore fallait-il obtenir la bonne teinte pour l’édition rose de Medusa, ce qui s’est avéré problématique, car la technique appliquée aux éditions bleues et vertes ne fonctionnait pas. Tout comme l’émail vitrifié, le verre soufflé à la main est coloré par des oxydes métalliques et la palette est limitée aux formules connues, transmises au fil des siècles d’expérience dans le travail du verre. Le verre rose a pu être obtenu en appliquant du verre rouge en fusion sur un noyau incolore avant de souffler et d’étirer la masse.

L’Epée a approché 40 souffleurs de verre bien établis susceptibles de produire Medusa: quatre ont accepté de tenter de relever le défi, un seul a réussi.

Le nom de Medusa

Le nom évoque un ensemble d’associations aussi variées que l’ensemble des expériences humaines, allant des fascinantes méduses à tentacules traînantes rencontrées dans le monde naturel aux gorgones de la mythologie grecque qui peuvent transformer un homme en statue de pierre. Une chose est sûre : dès que l’on plonge le regard dans les profondeurs de Medusa, il est difficile de l’en détourner.

 

Medusa: détails techniques

  • Affichage Heures et minutes
  • Taille Dimensions:
    Version suspendue: 286 mm de hauteur x 250 mm de diamètre
    Version sur socle: 323 mm de hauteur x 250 mm de diamètre
    Nombre de composants: 231
    Poids: environ 6kg
    (le poids exact du dôme en verre soufflé pouvant varier)
  • Corps/structure Dôme/tentacules: verre de Murano soufflé à la main
    Mouvement et socle: acier inoxydable et laiton
    Index et platine supérieure avec Super-LumiNova
  • Mouvement Mouvement L’Epée 1839 suspendu, conçu et fabriqué à l’interne
    Fréquence du balancier: 2.5 Hz / 18,000 A/h
    Réserve de marche: 7 jours
    Nombre de composants: 155
    Nombre de rubis: 23
    Système de protection Incabloc
    Finitions du mouvement: Côtes de Genève, anglage, polissage, sablage, grenage circulaire et vertical, finition satin
    Clé de remontage intégrée servant à
    régler l’heure et à remonter le mouvement
  • Configuration double Version suspendue: Medusa peut être suspendue au plafond grâce à sa boucle
    située sur le haut du mouvement. Dans cette configuration, les tentacules
    en verre peuvent être attachées au mouvement.
    Version sur socle: Medusa peut être
    posée sur une table en utilisant sa base en métal prévue à cet effet.

Newsletter

S'abonner à notre newsletter