LM PERPETUAL EVO

Not a watch for sport. A watch for life.

Un boîtier de 44mm de diamètre en zirconium, un métal gris argenté brillant aux propriétés supérieures à celles de l’acier et du titane. Nouveau profil qui accentue l’ouverture et l’hyper-lisibilité. Un nouveau système antichocs monobloc — «FlexRing» — qui en fait la Machine la plus robuste jamais produite par MB&F. Moteur LM Perpetual conçu par Stephen McDonnell, un calendrier perpétuel primé dans lequel la construction traditionnelle est remplacée par un processeur mécanique innovant. Trois options de couleur pour la platine-cadran traitée PVD/CVD dont – pour la première fois dans une pièce de haute horlogerie suisse – un orange atomique. Et un bracelet intégré, particulièrement ajusté, pour une fluidité inédite chez MB&F.

Bien que le diamètre de 44mm soit le même qu’en 2015, le nouveau boîtier EVO se caractérise par une construction sans lunette, avec dôme de saphir directement soudé à la carrure. Avec une ouverture élargie, la LM Perpetual EVO valorise l’équilibre entre la lisibilité des indications du calendrier et le spectacle cinématique du moteur – surmonté par le balancier volant emblématique de MB&F. Cette présentation étendue ne relève pas d’une simple revisite du design. Il a fallu étudier une nouvelle géométrie du verre saphir, afin d’atteindre les deux objectifs techniquement opposés que
sont le maintien de la robustesse de la structure et la diminution du rapport hauteur/diamètre. En outre, pour libérer la LM Perpetual EVO de sa lunette, il a fallu recourir à un système de soudage thermique sophistiqué entre le verre saphir et le boîtier en zirconium. Les poussoirs précédemment circulaires du quantième perpétuel ont été allongés en rectangles et dotés d’un double ressort, ce qui augmente le confort d’utilisation et facilite le réglage. Pour la première fois dans une création MB&F, l’étanchéité est portée à 80m, grâce à une couronne vissée. Détail tout petit mais essentiel, la couronne vissée permet le débrayage du système de remontage: quand elle est repoussée et resserrée, on ne risque pas de remonter excessivement, d’un geste de la main, le ressort de barillet

Durant les 15 dernières années, les créations MB&F ont emmené leurs propriétaires vers des destinations qui n’existent que sur des cartes imaginaires : de vaisseaux interstellaires à méduses des eaux profondes, les Machines de Maximilian Büsser sont les « cartographes mécaniques » des mondes parallèles.

Newsletter

S'abonner à notre newsletter